Février 2019

La campagne des élections municipales de 2020 est lancée. Le maire a en effet profité des vœux à la population pour déclarer sa candidature pour les élections municipales. Pour un maire sortant, cette annonce est prématurée et lance dès aujourd’hui la campagne. A quinze mois des échéances, cette investiture est le symbole d’un vacillement du pouvoir en place. Le maire cherche à renforcer sa légitimité plutôt qu’à rassembler.

En lançant si tôt la campagne, la municipalité prend le risque que 2019 soit une année stérile en projets pour Ivry. Pourtant, la tâche est immense. Depuis cinq ans, la situation en matière de propreté et de sécurité ne s’est pas améliorée alors que les impôts locaux n’ont cessé d’augmenter.

La communication doit laisser place à l’action. Ivry dispose d’innombrables atouts. La proximité de notre commune avec Paris devrait lui permettre de devenir un quartier parisien avec un esprit village et des liens humains forts. La densité des transports permet à Ivry d’être une ville-centre à proximité immédiate de Paris. Les réseaux de transports avec les villes du Val-de-Marne doivent néanmoins être renforcés. L’arrivée du Grand Paris Express et le prolongement de la ligne 10 sont indispensables au développement de la commune.

Ivry-sur-Seine doit non seulement savoir préserver mais également développer ses commerces. La situation de centre commercial Quai d’Ivry est à l’image du quartier d’Ivry-Port : en mutation permanente.

Le potentiel d’Ivry doit également à travers ses espaces verts aujourd’hui concentrés au niveau du Parc des Cormailles. Le parc de la Confluence tarde à arriver et renforce l’aspect d’une concentration de béton sur le quartier. LA caution écologique de la majorité communiste est un écran de fumée. La ville manque considérablement de pistes cyclables, de corbeilles de rue, de biodiversités. La nature en ville doit se développer et nous devons nous fixer comme objectif de devenir une ville zéro carbone.

Ivry doit se construire autour de ses plus belles richesses : ses habitants ! Sans stigmatisation, ni privilège, la ville doit apporter à chacun une place et offrir des équipements publics de qualité. Le service public est à tous et pour tous !

Nous pensons que l’argent public doit être dépensé directement pour les Ivryens. Il n’est pas du rôle d’une commune de s’occuper de questions géopolitiques. Les sommes dépensés pour envoyer une délégation d’élus Ivryens en Algérie pour défendre la cause Sahraoui pendant sept jours fin février sont autant d’argent en moins pour les écoles ou le cadre de vie.

De meilleurs choix nous semblent possibles et indispensables pour notre ville. Vous , Ivryens, êtes les mieux placés pour les exprimes. C’est avec vous que nous construirons Ivry Autrement.

Sébastien Bouillaud,

Président du mouvement Ivry Autrement

Conseiller municipal

Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us