3.2 Ivry, une ville d’ambition - Pour une gestion participative, saine et transparente

  1. Nous lancerons dès le lendemain de l’élection un audit complet des comptes de la ville
    et nous en ferons une restitution complète aux Ivryens. Avec les économies réalisées, notamment en matière de frais de communication et de géopolitique, nous privilégierons les dépenses
    d’investissement utiles à l’avenir d’Ivry-sur-Seine.
  2. Nous supprimerons les dépenses de frais de représentation du maire et des élus municipaux qui s’élèvent à 13 720 € chaque année. Les élus perçoivent déjà une indemnité mensuelle pour couvrir leurs fonctions d’élus. La rigueur, l’éthique et la transparence doivent guider notre mandat. En contrepartie, nous rétablirons l’enveloppe de subventions à destination des associations ivryennes.
  3. Nous n’augmenterons pas les impôts locaux durant tout le mandat. L’obligation
    d’instaurer la Taxe d’enlèvement des ordures ménagères sera compensée par une baisse de la taxe foncière.
  4. Suite au succès du premier budget participatif, nous le maintiendrons. Notre ville est un vivier
    d’idées, de volontés et d’implications et il s’agit d’un moyen pour tous de s’investir dans leur ville.
  5. Pour que la démocratie soit réelle, nous organiserons de véritables concertations et des
    référendums locaux par internet pour que le plus nombre puisse s’exprimer. Le but est que vous puissiez tous prendre la parole et décider sur les sujets de votre quotidien qui vous concerne.
    Nous associerons des citoyens et des représentants de quartiers aux commissions techniques,
    aux jurys de concours…
  6. Nous créerons un fonds de dotation destiné à promouvoir le mécénat pour financer les projets communaux. Pourront notamment être concernés les événements festifs et de convivialités (marché ou foire de Noël, etc…), l’accompagnement de projets individuels ou collectifs, la rénovation du patrimoine ivryen etc… Les donateurs pourront ainsi bénéficier de réductions d’impôts.
  7. Nous créerons un Conseil municipal des jeunes et un Conseil municipal des séniors qui travailleront ensemble afin que tous puissent décider des orientations de la commune sur des sujets qui les concernent directement.
  8. Nous réviserons la politique actuelle des quotients familiaux afin de réduire les inégalités
    tarifaires générées par le système en place. Les uns ne doivent plus avoir le sentiment de payer pour les autres.
  9. Nous obligerons les propriétaires qui louent trop régulièrement leur logement en Airbnb à se
    déclarer en Mairie
    , pour qu’ils s’acquittent de la taxe de séjour. Nous lutterons ainsi contre cette fraude qui coûte beaucoup à notre commune.
  10. Nous resterons dans le Syndicat des Eaux d’Ile-de-France (SEDIF). Et ainsi nous mettrons fin au débat idéologique et dogmatique sur la reprise par la ville de la gestion de l’eau potable. Le SEDIF a montré ses preuves d’efficacité, de sécurité, d’hygiène et d’économie depuis plus d’un siècle.
  11. Nous nous opposons à la privatisation d’Aéroport de Paris. Nos aéroports constituent une frontière qui doit par nature rester la maîtrise de l’Etat. Nous soutenons le référendum d’initiative
    partagée.