Category Archive Editos des élus

Ivry, ville messagère de la division

En ces temps de crise sanitaire, de couvre-feu où il est impossible de se retrouver tous ensemble, les liens sociaux se sont considérablement tendus. Dans les transports, sur la route, dans les centres commerciaux, les échanges se sont crispés et les mots, les gestes se font régulièrement plus durs. De la même manière, les violences intrafamiliales sont en forte hausse.

Nous devons retrouver une société apaisée, cesser les divisions en tout genre et chercher le rassemblement de tous les Ivryens.

Pourtant, l’organisation d’une marche « décoloniale » dans Ivry, soutenue par des élus de la majorité municipale, est une honte faite à la République. Elle ne lançait aucunement un débat, elle n’avait que des relents communautaires et de haine, contre la France et son Histoire. Les discours qui ont été prononcés pendant cette marche attisent la haine. Celle-ci aurait dû être interdite et condamnée par le Maire, qui par la même occasion aurait dû sanctionner les élus qui y ont participé. Avec ce genre de prise de position de la majorité, Ivry prouve encore une fois qu’elle est tout sauf une ville messagère de la paix.

La France ne doit pas constamment s’excuser pour son Histoire. Elle est ce qu’elle est aujourd’hui en raison de celle-ci. Elle est un pays dans lequel la liberté d’expression est préservée. Mais la France n’est pas une terre sur laquelle chacun peut venir s’essuyer les pieds, ni cracher sur son Histoire et sur la République. Elle n’est pas non plus un endroit où les discours de haine peuvent s’exprimer publiquement sans qu’aucune condamnation ne soit prononcée par les représentants de la République.

La marche « décoloniale » a reçu un soutien appuyé et une forte promotion de la part du groupe Convergence Citoyenne Ivryenne (CCI). Les élus de ce collectif profitent d’ailleurs régulièrement de la tribune du conseil municipal pour déclamer des discours communautaires qui n’ont rien à faire en son sein. Au fur et à mesure que l’islamo-gauchisme prospère à Ivry, la République recule.

De plus, les commémorations publiques deviennent des lieux de division plus que de rassemblement. Les discours prononcés et les inaugurations de plaques en tout genre ne participent en rien à l’union prônée par ces moments de recueillement. Les commémorations ne sont devenues que des lieux de diffusion de messages politiques où l’extrême gauche peut critiquer encore et toujours la République et le capitalisme. Elles deviennent aussi l’occasion de flatter telles ou telles communautés pour des raisons électoralistes.

Enfin, le Maire profite du moindre fait divers pour diviser et réitérer des vieux dogmes caricaturaux. Récemment, il a pris position en faveur d’une trentaine de squatters délogés de locaux occupés illégalement, quai Marcel Boyer. Je condamne bien évidemment la forme violente utilisée par le propriétaire. Dans un même temps, nous savons tous aujourd’hui qu’un bien squatté deux jours durant, signifie qu’il est impossible de le récupérer facilement et qu’un parcours du combattant interminable et éprouvant commence alors pour son propriétaire. La propriété privée est un droit inviolable et sacré qui semble complètement étranger à notre Maire. Pas un mot sur le sujet de sa part, lui pourtant si prompt à prendre la défense des uns et des autres. Aucune nuance !

En ces temps de fortes tensions sociales, les divisions n’attisent que la haine et opposent les uns et les autres plutôt que de les rassembler. La question qui se pose aujourd’hui est bien évidemment dans quel état Ivry sera-t-elle dans 5 ans ? Mais surtout, à quel point la majorité en place sert-elle des causes obscures voire anti-républicaines ?

 

Sébastien Bouillaud,

Conseiller municipal

Président du mouvement Ivry Autrement

Les esprits s’échauffent à l’OPH d’Ivry, pas les logements !

Vendredi dernier, le 22 janvier 2021, une manifestation organisée par des locataires du parc HLM et la Confédération Nationale du Logement (CNL) s’est déroulée devant la mairie d’Ivry pour réclamer le chauffage dans les appartements.

Les dysfonctionnements de celui-ci dans les logements de l’OPH d’Ivry sont malheureusement trop fréquents. Et les plaintes des locataires ne sont pas traitées !

Cette année, c’est la goutte de trop ! Le froid omniprésent dans les logements de la cité Maurice Thorez, mais ailleurs à Ivry également, est devenu insupportable pour les locataires. C’est invivable et dangereux, surtout pour les plus fragiles

Cette problématique montre à quel point les logements sont de plus en plus insalubres. Les appartements sont des passoires thermiques, dans lesquelles l’entretien du chauffage n’est même pas assuré.

Cette fois-ci, le Maire ne peut rejeter la faute sur personne d’autre, que sur l’OPH…qu’il préside. Il a pourtant bien essayé, mais il doit reconnaître lui-même que l’État n’est pour rien dans la mauvaise gestion de l’OPH d’Ivry. Les autres OPH communaux s’en sortent bien mieux que le nôtre et ainsi n’ont pas besoin de demander l’aumône à l’Etat. Ce n’est pas un énième comité de suivi que les locataires veulent, ce sont des solutions et des réponses concrètes.

Les problèmes de chauffage ne sont que le fruit d’une mauvaise gestion qui dure depuis trop longtemps. Le tout ultra social conduit à un déséquilibre flagrant de l’OPH. Ce désastre financier nécessite un abondement annuel de plusieurs millions d’euros chaque année de la part de la ville. Y aurait-il une fuite des crédits budgétaires ? A quoi sert réellement le budget de l’OPH ?

Cela fait déjà plusieurs années que l’OPH ne traite pas de ses différents problèmes structurels et fait montre d’un grand manque de considération pour ses locataires. Cette année, la majorité municipale portée par le Maire ont tout simplement écarté une voix opposante. Nous le dénonçons fortement. Lorsque notre groupe siégeait au sein du Conseil d’administration en tant que 1er groupe d’opposition, nous interpellions sur les nombreux disfonctionnements.

L’OPH fait preuve de la plus grande passivité face aux plaintes des habitants. Ceux-ci vivent dans des conditions inadmissibles.  Outre le chauffage, la sécurisation du parc HLM se dégrade et les locataires sont bien seuls, avec l’aide des gardiens, à préserver et rechercher un minimum de paisibilité. Les incivilités, les insultes et les agressions sont une réalité pour de très nombreux résidents. Les parkings sont régulièrement visités et squattés avec de plus en plus de voitures vandalisées. Que dire aussi des coupures d’eau dans certaines cités, des multiples problèmes de plomberie et enfin des nouvelles factures d’eau incompréhensibles – même pour les services de l’OPH, qui ne peut rien expliquer ? Le dialogue est coupé et l’exaspération est à son maximum !

La gestion politique et financière désastreuse de l’OPH d’Ivry nous interpelle et nous inquiète d’autant plus qu’Ivry envisage de reprendre en régie la gestion de l’eau. Ce service public subira-t-il le même sort ?

Il est temps de repenser le logement social à Ivry pour qu’il devienne enfin facteur d’émancipation sociale et permette à ceux qui le méritent de disposer d’un toit digne et permettre à ceux qui le désire d’acquérir leur logement.

Nous proposons que le budget alloué initialement à la construction de nouveaux logements sociaux soit désormais affecter à l’amélioration et à la rénovation des logements existants. Nous ne voulons non plus pas voir des rénovations inachevées et bâclées telles qu’a pu le connaitre l’extension Truillot.

Il est nécessaire de redéfinir l’équilibre entre les différentes typologies de logements sociaux (PLUS, PLAI, PLS, PLAI) afin de repenser la mixité sociale dans le parc HLM et en finir avec l’ultra social source de nivellement vers le bas et mieux considérer les besoins des familles avec le PLS (Prêt Locatif Social).

Nous devons cesser de garantir de nouveaux prêts aux bailleurs sociaux présents sur la commune afin de ne pas mettre en difficulté le budget communal en cas de faillite.

Le contrôle doit être renforcé afin de mettre un terme aux sous-locations sources de profits injustes et contraires à la notion même de logement social. Ces sous-locations privent des familles qui sont dans l’attente d’un logement depuis parfois plusieurs années.

Nous sommes convaincus que ces propositions sont une voie à suivre parmi d’autres, sinon dans quel état allons-nous retrouver l’OPH dans 5 ans ? Qui va devoir payer la facture ? Le logement social version Ivry tend-il réellement vers plus de justice ou au contraire tend-il vers plus d’inégalité ? Aujourd’hui, les communistes, c’est l’inhumain d’abord.

 

Sébastien Bouillaud

Président du mouvement Ivry Autrement

Conseiller municipal à Ivry-sur-Seine

Cri de colère et amour d’un pays par Yamina AMZAL

Horrifiée et en colère !!
Vendredi, 17h.
A la veille des vacances de la Toussaint, une journée qui devait ressembler aux autres, Samuel, un professeur loué par ses élèves, a été lâchement assassiné, non loin du collège où il enseignait à Conflans-Sainte-Honorine dans les Yvelines, de la manière la plus horrible qui soit, la décapitation.
Cet acte horrible perpétré par un islamiste de 18 ans au nom encore une fois de sa religion, l’islam, et encore une fois pour venger son prophète Mahomet !!
Samuel a été décapité, pour avoir fait son travail, le plus noble des métiers, former des citoyens, éclairer les esprits de nos enfants, leur apprendre l’art du débat, de l’argumentation, de la contre argumentation, de la critique, leur apprendre que tous les sujets aussi sensibles soient-ils peuvent et doivent être débattus avec intelligence, leur apprendre que la liberté d’expression, n’est pas négociable.
Samuel, père de famille, enseignant intègre, a subi une campagne de harcèlement, qui a conduit à son exécution, initiée par un parent d’élève, qui a multiplié des appels dans des vidéos largement partagées et reliées par la grande mosquée de Pantin.
Un parent d’élève soutenu par un prédicateur fiché S, membre du Conseil des Imams de France, une organisation islamique, connu des services de renseignement, qui a lancé un appel à la dénonciation au CCIF et qui a incité ses soutiens à envoyer un courrier réclamant la tête du professeur, au collège, au CCIF, à l’académie des Yvelines, au ministre Jean-Michel BLANQUER, ou encore au Président de la République.
Le pire, si cela est avéré, serait la réaction lâche et indigne d’un inspecteur de l’académie des Yvelines qui s’apprêtait à rappeler à Samuel « les règles de neutralité et de la laïcité ».
A tous ces islamistes et frères musulmans zélés voulant mettre à terre la France, la République, à tous ces semeurs de haine, votre projet politique est voué à l’échec !! Vous ne gagnerez jamais !! Votre idéologie totalitaire et obscurantiste sera combattue par toutes celles et ceux, indépendamment de leurs origines, et de leurs croyances, qui aiment la France, sa culture, et qui chérissent ses valeurs.
Ma colère est aussi dirigée contre ces élus, ces journalistes, ces associations et organisations, ces intellectuels, ces islamo-gauchistes, ces adeptes du « OUI MAIS », ces irresponsables qui propagent les thèses et les délires des islamistes, des frères musulmans et indigénistes, qui participent à ce climat délétère qui alimentent les divisions au risque de désintégrer la Nation France, vielle de plusieurs millénaires.
À ceux, qui veulent empêcher la critique de l’islam qui crient à l’islamophobie, au racisme, à la stigmatisation des musulmans, comme si en soit être musulman était devenu une origine ethnique !!
Non l’islam n’est qu’une religion qui doit se soumettre, autant que les autres à la critique et au questionnement !!
Non les musulmans sont d’abord des citoyens ayant les mêmes droits et les mêmes devoirs que les autres !!
Non la France n’est pas raciste, Non la France ne stigmatise personne !!
Moi, Yamina, arrivée en France en 2002, ayant vécu dix ans de guerre civile menée par des islamistes sanguinaires, ayant vu des têtes coupées, des corps déchiquetés au nom de cette même idéologie totalitaire et mortifère, je veux déclarer ici mon amour profond, à cette terre qui m’a accueillie, qui ne m’a jamais renvoyé à mes origines, qui m’a traité avec respect, et qui a été et l’est toujours, pour moi une chance, ma chance !!
L’état doit agir avec la plus grande fermeté contre ces ennemis de l’intérieur !! ennemis de la démocratie et des libertés !!
Stop à la lâcheté, stop à la complaisance, stop au clientélisme, stop aux accommodements, stop aux renoncements.
Yamina AMZAL
Conseillère municipale à Ivry-sur-Seine