Mars 2018

Chers Ivryens, chères Ivryennes,

Le devoir de mémoire est indispensable vis-à-vis de notre jeunesse. Le travail des associations d’anciens combattants, des enseignants et des professeurs, que nous saluons, est nécessaire pour que les jeunes générations participent aux commémorations, et deviennent, à leur tour, les acteurs de la transmission du devoir de mémoire.

Nous commémorons nos guerres pour accomplir notre devoir de mémoire vis-à-vis de tous ceux qui nous ont légué les valeurs de courage pour la défense de la nation et de la démocratie, mais également celles du pacifisme.

Les commémorations sont des moments de recueillement où l’histoire collective est mise en exergue, où l’intérêt général prévaut sur le particulier, où la culture républicaine l’emporte sur les divergences politiques.

A Ivry-sur-Seine, nous déplorons le fait que ces moments d’unité nationale soient utilisés à des fins démagogiques et électoralistes ; la défense des idées communistes n’y a pas sa place ; la mise sous silence de la participation des Français de tous bords politiques à la Résistance et au programme du Conseil national de la Résistance est inacceptable ; l’absence du Général de Gaulle dans les discours sur les commémorations de la Seconde guerre mondiale est à déplorer. Il n’y avait d’ailleurs aucun représentant de la majorité écolo-communiste lors de la commémoration du 47ème anniversaire de la morte du Général de Gaulle, le 9 novembre dernier.

Le maire se sert de l’Histoire pour défendre son idéologie.

A propos : Jeudi 15 février 2018, s’est tenu le conseil municipal… entre 19h45 et 1h30 du matin. Cette longueur interminable est malheureusement de plus en plus courante. La majorité propose des vœux, en début de conseil, sur des sujets de géopolitiques internationales, qui nous conduisent à aborder les sujets locaux trois heures après le début du conseil, soit à près de 23 heures.

Nous avons assisté à un spectacle de lutte sémantique entre le groupe de la France Insoumise et celui du parti communiste français sur la qualification du régime turque.

En revanche, la suppression des cours de danse selon la méthode Popard, que nous déplorons, n’a pas soulevé la majorité. Notre groupe d’Ivry Autrement n’approuve pas cette façon de traiter les sujets ivryens à l’orée de la nuit. Ce n’est pas le message de nos 3500 électeurs qui ont porté leur voix sur notre liste (Alternative pour Ivry) et qui attendent que nous ne traitions exclusivement de problématiques Ivryennes. Là est la raison de tous les membres de notre liste. Si l’énergie et les moyens dépensés sur des questions internationales l’étaient à destination des Ivryens, notre quotidien s’en trouverait amélioré.

Sébastien Bouillaud,

Président du mouvement Ivry Autrement

Conseiller municipal d’Ivry-sur-Seine

Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us