Author Archive Ivry Autrement

Appels au meurtre de policiers à Ivry

La situation d’Ivry est très grave !

BFM, CNews, Le Figaro, Le Monde, LCI, Huffington Post, Le Parisien, L’Express, RTL, France Info, France Bleu… (mais pas l’Humanité !). Depuis hier, la presse locale, régionale et nationale se fait l’écho des nombreux tags contre la police qui sont venus s’afficher sur les murs d’Ivry. Ces inscriptions sont intolérables et une honte pour notre commune. La facilité à laquelle ces tags sont venus fleurir à Ivry est aussi inadmissible que la violence du message.

L’Etat de Droit doit être maintenu et l’opprobre ne peut être jeté sur tout une institution pour quelques agents de police isolés qui ne feraient pas correctement leur travail. Je ne remets pas en cause la demande légitime de la disparition totale des violences policières. Je note néanmoins que la Police manque considérablement de moyens humains et matériels et que le niveau de fatigue de l’institution suite aux manifestations des gilets ou à l’encadrement des grèves de l’hiver 2019 ont pu peser sur l’état de stress et de calme de certains agents de police. En outre, le droit est littéralement bafoué quand le Ministre de l’intérieur créé une « présomption de culpabilité » avec le soupçon avéré de racisme. C’est l’autorité de l’Etat qui est remise en cause.

Je ne puis m’empêcher de penser que l’apparition de ces tags à Ivry et pas dans une ville voisine n’est malheureusement pas le fruit du hasard. Le danger pour notre commune est là.
Je regrette et dénonce la position ambivalente sur le sujet du Maire d’Ivry depuis de nombreuses années. Si d’un côté, il dénonce les violences policières, de l’autre, nombreuses sont ses positions qui ont pu avoir mis de l’huile sur le feu : le Maire a lui-même remis en cause les conditions d’arrestation d’un lycéen de Romain Rolland en octobre dernier créant un sentiment de face-à-face entre les élus et la Police.

Récemment, le 2ème adjoint, soutien clairement sur les réseaux sociaux les manifestations contre les violences policières en prônant le slogan « Police partout, justice nulle part ! » ou en soutenant clairement les positions récentes de Camélia Jordana. Surtout, le Maire a toujours soutenu son 5ème adjoint, Atef Rhouma, en charge de la Petite Enfance, et aujourd’hui 3ème sur sa liste Ensemble pour Ivry, qui a tenu des propos intolérables en Conseil municipal le 21 mai 2015 en se permettant de dire « les non-condamnations par la justice donnent un véritable permis de tuer à la police, permis de tuer une certaine population en tout cas ». La violence de ces propos n’a jamais été condamné et ont même été réitéré et repris en totalité lors d’un post Facebook du groupe politique de cet élu, Convergence Citoyenne Ivryenne, il y a 3 jours.

Je ne peux m’empêcher d’y voir un lien. Cette position obscure de certains élus de la majorité municipale, en pleine campagne des élections municipales, n’a fait qu’attiser le feu et donner le sentiment d’impunité ou de soutien politique à certaines personnes qui se seraient alors permises de commettre ces outrages sur les murs d’Ivry. La banalisation de ces faits créés un véritable danger pour l’avenir.
Et je passe sur les nombreuses délibérations ou vœux de cette municipalité qui a dénoncé tout au long de ce mandat le contrôle au faciès ou qui a stigmatisé la Police.

Oui, le groupe des élus de la Droite et du centre demande depuis de plusieurs années l’instauration d’une police municipale et de la vidéoprotection. Ce n’est pas une posture politique mais une véritable nécessité. Avec ces dispositifs, ces tags ne seraient jamais apparus ou ces auteurs auraient rapidement été identifiés. Une création rendu d’autant plus nécessaire que tout le territoire d’Ivry est en train de basculer dans une zone de non-droit.

Je suis fier d’habiter Ivry-sur-Seine et je me refuse de laisser cette ville à minorité qui s’en accaparerait pour une faire régler leur propre loi.

Il est temps que les choses changent à Ivry, il en va de notre avenir à tous.

 

Sébastien BOUILLAUD

Conseiller municipal à Ivry-sur-Seine

Candidat à la mairie d’Ivry-sur-Seine

Fusion des listes et trahison des électeurs

La politique dans ce qu’elle a de plus abject !

Nous l’avions redouté et prédit avant même le premier tour. Les tractations en catimini conduiraient à l’élimination pure et simple du Parti socialiste et de la France Insoumise pour préserver Europe Ecologie Les Verts. C’est acté : la cheffe de file Sabrina Sebaihi (EELV) rejoint la liste du Maire sortant Ensemble pour Ivry (Parti communiste).

Je ne peux croire à cette nouvelle recomposition et à la disparition de deux forces de gauche importantes pour la démocratie locale. Pourtant… la violence du premier tour avec la dénonciation répétée de la triple alliance EELV-FI-PS, la dureté des échanges, les fausses ruptures pour une vraie trahison.

Trahison à tous les niveaux :

  •  TRAHISON DE LA DEMOCRATIE : le candidat-Maire renie sur ses valeurs, ses électeurs, ses colistiers et son programme pour éliminer volontairement deux forces importantes du débat politique local (FI, PS). Cette condition n’honore pas Philippe Bouyssou qui s’est toujours positionné en grand chantre de la pluralité des idées et l’exercice démocratique. C’est l’usage de méthodes communistes pratiquées il y a des décennies et dans d’autres régimes, d’autres pays : tuer ses ennemis politiques, et donc le débat, en les gardant dans son camp.
  • TRAHISON DE L’ETHIQUE POLITIQUE : trahison d’une candidate et cheffe de file dont l’intérêt personnel passe très largement avant l’intérêt général jetant le discrédit sur l’ensemble de la classe politique. C’est avec ces méthodes que les électeurs se détournent de la politique, n’y font plus confiance et que l’abstention est si forte. Si une responsable politique est capable de telles manœuvres, comment lui faire confiance ? Quelle éthique s’appliquera-t-elle ?
  •  TRAHISON DES ELECTEURS DE LA LISTE IVRY DEMAIN : près d’un quart des votants ont porté leurs voix pour la liste Ivry Demain et ont cru à cette fusion et pour un véritable programme d’alternative à gauche, à une liste qui a fait la synthèse et le bilan de plusieurs mandats dans la majorité.
  •  TRAHISON DU PEUPLE : trahison d’une candidate irresponsable, cheffe de file de la liste Ivry Demain, qui s’est vue bien trop belle en imaginant que le résultat des élections européennes pouvait se reporter sur celui des municipales. Plus qu’une trahison, c’est considérer que les électeurs n’ont aucun avis, aucun pouvoir d’analyse, de critique ni de liberté d’opinion. C’est finalement résumer une élection municipale à un simple calcul arithmétique et stratégique. C’est prendre les électeurs pour ce qu’ils ne sont pas. Il y a eu finalement une véritable déconnexion entre le liste Ivry Demain et les attentes des électeurs. A penser la politique comme un métier, on en arrive à ne plus comprendre la société.
  •  TRAHISON DES IDEES ECOLOGIQUES : la liste Ivry Demain était une triple alliance entre EELV, FI et le PS. La fusion qui vient de se conclure entre EELV et le liste Ensemble pour Ivry n’était d’ailleurs aucunement envisagée pendant toute la campagne électorale. Les représentants d’EELV nous expliquaient qu’il était plus compliqué d’être dans la majorité que dans l’opposition… ils y retournent ! Eux qui prenaient de haut la liste Ensemble pour Ivry du Maire sortant se voient aujourd’hui réduits à être son faire-valoir. Ce même groupe EELV qui a exclu Stéphane Prat, adjoint EELV à l’écologie urbaine, pour son soutien à la liste Ensemble pour Ivry ; ce groupe est resté lors de la campagne électorale dans la majorité municipale, qui n’a jamais eu le courage de démissionner, malgré leurs récentes mais profondes divergences ; ce groupe qui avait sans doute pensé dès le début que la place dans la majorité était finalement bien plus confortable. Qu’en est-il du sujet du SYCTOM ou de la ZAC Ivry Confluences ? Était-ce finalement un véritable sujet pour les écologistes d’Ivry ou simplement une posture politicienne ? L’indemnité d’adjointe mérite bien quelques distorsions de ses propres valeurs !
  •  TRAHISON DES COLISTIERS DE LA TRIPLE ALLIANCE : trahison des colistiers de la France Insoumise et du Parti Socialiste. La confiance que ces mouvements politiques avaient placée dans cette alliance a complètement volée en éclat. La liste du rassemblement mise en avant pendant toute la campagne n’était qu’un leurre. EELV a manifesté par cette décision un profond manque de respect pours ses soutiens qui finalement n’étaient que des faire-valoir.

Alors, avant même de convaincre les électeurs de la raison pour laquelle notre programme est le plus cohérent pour notre ville, je tiens à dire que notre liste est honnête, fiable et fidèle, entièrement tournée vers un projet pour Ivry et les Ivryens. Depuis six ans, nous suivons la ligne de l’intérêt général où nous érigeons l’éthique comme valeur suprême. Nous défendrons cette ligne et notre programme pour les six ans à venir. Nous resterons unis, à l’écoute des Ivryens.

Nous sommes la seule liste d’opposition présente depuis six ans à défendre notre ville et à proposer une véritable alternative pour Ivry au-delà des partis politiques et des tractations politiciennes. Nous respectons les Ivryens et nous aimons notre ville. Il est définitivement temps d’avoir une éthique en politique et de voir IVRY AUTREMENT !

 

 Sébastien BOUILLAUD,

Conseiller municipal d’opposition

Président du mouvement Ivry Autrement

Interview Sébastien Bouillaud à propos de la coupure Orange du 07 mai 2020 sur BFM Paris

Suite au sabotage savamment orchestré le 5 mai dernier entrainant une coupure de plusieurs jours de la fibre Orange, retrouver mon interview par les équipes de BFM Paris du 7 mai.

Commémoration 2020 – 8 mai 1945

Ce 8 mai 2020 commémore le 75e anniversaire de la victoire des Alliés sur l’Allemagne nazie et la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe et son lot de grandes souffrances, mais aussi d’exemples héroïques.
Souvenons nous !

Commémorations 2019 – Libération des camps de concentration

Le dimanche 27 janvier 2019 s’est déroulé la 74ème commémoration de la libération du camp d’Auschwitz

Café-débat : utilisation des impôts locaux à Ivry-sur-Seine