Tribune novembre 2020

Tribune novembre 2020

Horrifiée et en colère !

Vendredi, à la veille des vacances de la Toussaint, Samuel, un professeur loué par ses élèves, a été lâchement assassiné par décapitation, non loin de son collège à Conflans-Sainte-Honorine. Un acte horrible perpétré par un islamiste de 18 ans au nom encore de sa religion, l’islam, et encore une fois pour venger son prophète Mohamet.

Samuel a été décapité pour avoir fait son travail : former des citoyens, éclairer et développer l’esprit critique de nos enfants, leur apprendre que tous les sujets, aussi sensibles soient-ils, peuvent et doivent être débattus avec intelligence, et que la liberté d’expression n’est pas négociable.

Samuel, père de famille, enseignant intègre, a été victime d’une cabale menée par un parent d’élève soutenu par un prédicateur islamiste fiché S. Un parent d’élève qui a multiplié les appels, reliés par la mosquée de Pantin, qui a incité ses soutiens à écrire au collège, au CCIF, à l’Académie des Yvelines, au ministre et au président de la République. Une cabale qui a conduit à l’exécution de Samuel.

A ces islamistes et frères musulmans zélés voulant mettre à terre la France, à ces haineux, votre projet politique est voué à l’échec !!! Vous ne gagnerez jamais.

Votre idéologie totalitaire et obscurantisme sera combattue par celles et ceux, indépendamment, de leurs origines et des leurs croyances, qui aiment la France et chérissent ses valeurs.

Ma colère est dirigée contre ces élus, ces journalistes, ces associations, ces intellectuels, ces islamo-gauchistes, ces adeptes du « OUI mais », qui propagent les thèses des islamistes et des indigénistes, qui participent à ce climat délétère, qui alimentent les division au risque de désintégrer la nation France, vielle de plusieurs millénaires.

A ceux qui crient à l’islamophobie, au racisme, à la stigmatisation des musulmans, comme si en soi, être musulman était devenu une origine éthique. Non, l’islam n’est pas une religion qui doit se soumettre, autant que les autres, à la critique et au questionnement. Non, les musulmans sont d’abord des citoyens ayant les mêmes droits et devoirs que les autres.

Non, la France n’est pas raciste et ne stigmatise personne. Arrivée en France en 2002, ayant vécu dix ans de guerre civile menée par les islamistes sanguinaires, ayant vu des têtes coupées, des corps déchiquetés au nom de cette idéologie mortifère, je veux déclarer ici mon amour profond à cette terre qui m’a accueillie, qui ne m’a jamais renvoyé à mes origines, qui m’a traitée avec respect, et qui est pour moi une chance, ma chance !

L’Etat doit agir avec la plus grande fermeté contre les ennemis de l’intérieur, ennemis de la démocratie et des libertés.

Stop à la lâcheté, stop à la complaisance, stop au clientélisme, stop aux accommodements, stop aux renoncements.

 

Yamina AMZAL

Conseillère municipale

Mouvement Ivry Autrement

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *